...Non Dualité...

...Etre Libéré du Besoin d'être  Libre...

Non Dualité

...Etre Libéré du Besoin d'être  Libre...

IMG_2417

l'état d'être naturel:

L'absence, la fin du besoin de changer

L'Etre humain vit à travers une sensation que l’on pourrait décrire d’énergétique, de besoin d’être libre, de se sentir complet, de découvrir la raison de son existence, de se transformer ou s'améliorer, de devenir quelqu’un de diffèrent. Cet engagement, pour une grande majorité, se fait , à l'insu de la personne, intégré automatiquement dans la vie quotidienne.  Cela n'est pas questionné, mais est en fait considéré comme partie intégrale de la nature humaine et de son développement.

Néanmoins certains d’entre nous semblent devenir conscients d’un malaise, une impression qu’il manque quelque chose, un besoin de changement, de transformation. Souvent ces personnes s’engageront dans diverses recherches: Une croyance religieuse, une recherche spirituelle ou existentielle, (l’espoir  de l'illumination), une démarche thérapeutique, un cours de développement de soi-même, une étude philosophique ou psychologique et bien d'autres...

Ces engagements sont bien sur tout à fait honorables, mais ils sont d’une manière subtile, un rejet ou négation de la vie elle-même. Il semble que nous soyons engagés dans une erreur existentielle, qui semble révéler que la vie doit être changée, que notre expérience de la vie n’est pas ce qu'elle pourrait être, et que nous devons la transformer à l’aide de solutions comme celles précitées. Ce rejet inconscient de la vie  telle qu’elle est, provoque beaucoup de difficultés, complications, frustrations et une expérience douloureuse de notre existence.

Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas d’actions provoquant des changements dans notre vie  pratique et physique, ou celle d’autres personnes. Il y  a un mécanisme qui opère automatiquement en nous, mais il n’est pas personnalisé à travers cet individu illusoire incomplet et non satisfait.

En conclusion, il n'y a pas d'état de Dualité ou de non-Dualité. Il n'y a que la vie, dans sa simplicité et aussi dans son aspect extraordinaire, où semble apparaitre ou non, cette sensation d'être un individu séparé. La vie opère merveilleusement, efficacement, sans cette intervention personnelle pesante.

Nous n'avons pas une vie,

 il n'y a que la Vie.

Il nous semble que nous vivions une expérience très personnelle de la vie, que c'est notre vie. Cette idée, cette croyance nous entraine dans un tourbillon de difficultés, de craintes de l’échec, d'un sentiment d'insuffisance, et de tant d'autres problèmes.

Il n’y a que la vie et ce n’est pas la nôtre! Cette idée de notre vie n’est qu’une expression artificielle de la réalité de l’état naturel de la vie elle même. Cette expression se superpose au-dessus de l'état naturel et provoque cette sensation douloureuse de séparation . Pour plus de vidéos cliquez ici

Nous n'avons pas une vie,

 il n'y a que la Vie.

Il nous semble que nous vivions une expérience très personnelle de la vie, que c'est notre vie. Cette idée, cette croyance nous entraine dans un tourbillon de difficultés, de craintes de l’échec, d'un sentiment d'insuffisance, et de tant d'autres problèmes.

Il n’y a que la vie et ce n’est pas la nôtre! Cette idée de notre vie n’est qu’une expression artificielle de la réalité de l’état naturel de la vie elle même. Cette expression se superpose au-dessus de l'état naturel et provoque cette sensation douloureuse de séparation . Pour plus de vidéos cliquez ici

squirrel-493790_1280

L'écureuil sur cette photo, n’est pas concerné par son existence.

L’écureuil vie très activement et d’une manière parfaitement organisée, mais ne s’inquiète pas des milliers de choses qui préoccupent les humains. Notre petit ami, vit dans l’état naturel d’être.
Pour être plus précis, il est l'état naturel d'être. Il vit intégralement en unité avec la vie elle-même, sans cette sensation de séparation de la vie telle que nous avons tendance à la vivre.

Sa vie n'est pas encombrée d'une myriade de problèmes comme la nôtre. Je ne suggère pas que nous devrions vivre comme les écureuils. Nous avons seulement différents attributs et qualités, mais nous sommes essentiellement identiques. (Les animaux ont leurs particularités uniques et extraordinaires, dont nous ne pouvons pas faire nous-mêmes l’experience.) Nous avons seulement une capacité unique de réalisation de notre existence qu’il n’a pas.
Notre petit ami n'est pas inférieur à nous, et nous ne sommes pas supérieurs à lui. C'est seulement, à travers notre conscience de nous-mêmes et de ce qui nous entoure qu'il nous semble que nous soyons des êtres supérieurs. Cette idée et croyance, a créé et continue de créer de grandes ameliorations de notre mode de vie mais aussi des dégâts importants, voir dramatiques, sur notre planète.

Essentiellement nous fonctionnons de la même manière. Derrière les rideaux de la conscience de notre existence, nous fonctionnons aussi à travers l’énergie de la vie, d’une manière automatique et naturelle, néanmoins en quelque sorte voilée et obscurcie par cette sensation de conscience de nous-mêmes.